La fin du ..?

Stationnement
Photo @ Jimmy Voyer

Une grande ville comme Toronto la nuit, c’est impressionnant à voir. Par contre,la voir totalement plongée dans le noir avec la Lune comme seule lumière, c’était complètement déjanté. Les gratte-ciel étaient complètement noirs avec des petites lampes de secours en guise d’éclairage. Les rues étaient plongées dans un noir d’ancre et elles étaient totalement vides. Il ne manquait que les zombies et George A. Romero pour un scénario parfait de film d’horreur. Les policiers étaient les seuls à circuler dans la ville. Nous avions donc décidé de s’informer auprès de ceux-ci afin de trouver rapidement de l’essence et de finalement pouvoir déguerpir de cet endroit.

Par chance, nous sommes tombés sur 2 policiers très sympathiques (mais débordés) qui ont bien voulu nous informer de où et de surtout quand nous pourrions avoir de l’essence. Nous avons prit les informations en note et sommes partis à la recherche d’une supposée station qui devait recevoir de l’électricité au lever du soleil. À notre surprise, nous n’étions pas les seuls à avoir eu cette information. Des centaines de personnes faisaient la file sur près d’un demi kilomètre. L’attente fut extrêmement longue. Malgré tout, je ne ressentais pas la fatigue de la nuit blanche que je venais de passer, sûrement dû à la frénésie qui régnait. Environ 2 heures plus tard, je pus mettre le pistolet d’essence dans la Tortue. Comble de malheur, après seulement 30$ d’essence, le courant fut coupé de nouveau. Nous avions donc décidé de faire un bout de chemin pour aller vers des villes moins peuplées et du même coup avoir plus de chance d’avoir de l’essence.

Une fois sur l’autoroute, un autre spectacle de fin du monde s’offrait à nous. Il y avait un nombre incalculable d’automobiles arrêtées sur le bord de l’autoroute. Certaines sur l’accotement et d’autres dans le terre-plein du milieux. Elles étaient pour la majorité abandonnées. Il n’y avait que quelques voitures qui étaient encore en état de marche en cette matinée surréaliste. Nous avions eu un avant goût de ce que serait une fin du monde chaotique et désordonnée . Je dois vous dire que ce n’était pas rassurant du tout. Puis, pour ne pas que la Tortue finisse comme toutes ces automobiles en panne, nous nous sommes vite mis à la recherche d’une autre station d’essence. Heureusement, une petite station oubliée était en service et nous avons fait le plein et sommes partis pour Cornwall.

Arrivé sur les lieux, nous avons retrouvé nos froussards qui avaient la mine basse (de honte). La raison était que le fameux “Black out” n’était pas dû à des terroristes mais bien à une défaillance. Un simple bris de système qui avait causé une méga panne. Donc, mis à part le gars avec son fusil à pompe, il n’y avait vraiment rien pour paniquer. Je pus enfin me coucher après 36 heures de stress intense et de route.

Nous avions 2 spectacles à donner à Cornwall. Cette ville n’avait pas été touché par la panne d’électricité. Le premier spectacle à été annulé faute de paiement d’électricité(le bar était sur le bord de la faillite). C’était ironique de sortir de ce “black out” pour se rendre au seul bar qui n’avait pas d’électricité en raison d’un défaut de paiement. Pour ce qui est du deuxième spectacle, nous avions finalement décidé de ne pas jouer.

Tout le monde se rappelle des émissions “Jackass” qui l’influençaient certaines personnes à vouloir se clouer la langue sur une table ou se jeter partout avec un panier d’épicerie. Bien, mon guitariste en faisait partie. Cette personne était mon meilleur ami . En fait, ce fût longtemps la seule personne qui me connaissait vraiment. Nous étions inséparables. J’étais toujours là pour lui et lui pour moi, quoi qu’il arrive. Il était vraiment comme un frère pour moi et nos disputes ne duraient jamais plus que quelques secondes. Cette même personne était la personne la plus influençable que je connaisse. Il s’en fallait de peu pour qu’il parte dans la mauvaise direction. Cette mauvaise influence cette fois, venait du groupe de froussards qui aimaient “Jackass”. Dans un élan de connerie, ils demandèrent à mon guitariste de déféquer du toit jusqu’en bas et de le filmer. Comme un petit enfant, il vint nous demander si cela nous dérangeait (bizarrement il nous demandait toujours la permission avant de faire quelque chose). Comme réponse, nous lui avons dit qu’il était assez quand pour prendre la bonne décision. Alors, il partit sur le toit pour effectuer ça gageure.

Un honte incroyable à montée en moi à cet instant. Tellement que nous ne voulions plus faire ce spectacle (de là l’annulation du deuxième spectacle). Au long des 2 semaines de tournée, nous avions réussi à maintenir un bon climat de groupe. Jusqu’à cet événement qui brisa quelque chose. Mon meilleur ami venait de me démontrer à quel point il pouvait se laisser influencer. Ce qui ne me rassura pas du tout. J’eu une bizarre d’impression, que je ne pouvais comprendre pour l’instant, mais au fond de moi je commençais à entrevoir que cette vie n’était peut-être pas pour lui. Il y avait trop de tentations et de gens pour le tenter. Je ne voulais pas le perdre, c’était plus qu’une histoire de connerie, c’était aussi une histoire d’amitié et de confiance. Pour les autres membres, la question était déjà réglée et il ne faisait plus partit du groupe, ils ne voulaient pas se faire identifier à ce genre de truc .

Le voyage de retour fut d’un silence lourd et insupportable et aucun mots ne sortirent d’aucune de nos bouches. J’avais peur que toutes ces aventures prennent fin. Que tous mes sacrifices deviennent inutiles, dû à une connerie de ridicule. À ce stade, je ne savais pas si le groupe allait être assez fort pour passer cette crise.

Lire la fin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s