Long longtemps…

long

Après quelques dates sans trop d’histoire, nous nous sommes aperçus de 2 choses. C’était déjà le dernier spectacle au Québec de la tournée et jusqu’à ce point, nous n’avions eu qu’une seule paie (qui avait servi à payer un partie d’un plein d’essence de la Tortue). De plus, notre itinéraire était fait en dent de scie. Nous avons débuté la tournée à Chicoutimi pour ensuite aller à Montréal, Edmunston, Matane, puis Québec et là nous étions à Robersonneville en Bauce.

Cela faisait environ une semaine que nous étions en tournée et nous avions prit l’habitude de cette vie. Plus les dates avançaient, plus j’étais à l’aise de vivre ainsi. Nous commencions à avoir nos petites habitudes et aussi à mieux vivre entassé dans cette van. Comme lors du coucher, où nous avions tous nos places respectives. Le chanteur et le guitariste (les 2 plus grand du groupe) se couchaient sur les bancs arrières. Le bassiste couchait quelques fois sur le lit avec moi, mais c’était un grande épreuve que de dormir sur ce lit. La chose était que l’espacement entre le lit et le plafond faisait un peu moins que la largeur de mes épaules. Alors, si j’étais couché sur le ventre, je devais pousser le toit pour être capable de me tourner sur le dos. Mis à part ce bémol, c’était la place la plus confortable et la plus chaude de la van (ce qui n’était pas nécessairement une qualité).

Cette nuit-là, nous avions dormi dans la cour où avait lieu le spectacle. Alors, nous avions passé la journée à boire de la bière, à faire des siestes, à jouer à certains jeux avec les autres groupes (basket pas de ballon, hockey bottine pas de bâton, pas de balle, etc…), attendre quoi! Le grand événement de la journée fut de monter nos instruments dans la salle. Après cet événement, nous sommes retournés à nos occupations, soit attendre que le temps passe. Cette journée fut extrêmement longue et j’avais la nette impression de perdre mon temps.

Le moment du spectacle arriva enfin. Le promoteur avec un air triste vint nous annoncer qu’il n’y avait eu que 2 entrées payantes (sa copine et un de ses ami qui avaient bien voulu payer). Nous l’avons consolé en lui disant que nous sommes habitués à ce genre de chose (ce qui ne le rassura pas du tout). Puis, nous avons joué devant le promoteur et les autres groupes. Ce fut un spectacle toutefois fort agréable. Les autres groupes, réagissaient, bougeaient et chantaient avec nous et nous avons fait la même chose en retour. C’était comme un gros party intime juste entre nous (en fait c’était le cas). Puis, à la fin du spectacle, je vis le pauvre promoteur se faire engueuler par le groupe qui organisait la tournée. Il y a avait quelque chose qui ne collait pas avec ces gars. Pas parce qu’ils engueulaient le promoteur. C’était plus de la manière qu’il le faisaient, comme un enfant qui n’a pas sa sucette et qui se roule en criant par terre. Mon vocal, avec son tact légendaire, alla régler la situation. Les différences de convictions commençaient à se faire sentir plus la tournée avançait. Il faut dire que nous étions un groupe de végétariens et qui étaient, comme nous aimions le dire «pas à l’argent». Les membres de l’autre groupe semblaient aimer l’argent et leur petit confort. Ce qui était un non sens puisque jusqu’à présent, leur tournée était un fiasco économique total, mais ils dormaient à chaque soir dans des hôtels.

C’était maintenant le temps de continuer la tournée dans la portion Ontarienne. Jusqu’à présent, nous avions toujours joué dans des endroits que nous connaissions un peu et où les gens parlent français. Mais à partir de ce point, le reste se faisait en anglais et dans des endroits inconnus. Par chance, les autres étaient bon en anglais. Personnellement c’était vraiment stressant puisque, je me suis aperçu, en discutant avec nos ami anglais que de 1, je n’étais pas bon en anglais et que de deux je bégayais aussi en anglais…

Lire la suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s